SPICMI – Etat d’avancement de l’élaboration du programme de surveillance et de prévention des ISO

La mission SPICMI, attribuée au CPias IDF depuis novembre 2018, repose sur une équipe dédiée (équipe projet) comprenant 1 responsable et deux binômes : un binôme médical et technique pour la partie « Surveillance » du programme et un binôme médical et paramédical pour la partie « Prévention ». D’autres membres de l’équipe assurent le versant informatique, biostatistique et internet du projet. L’expertise externe présente au niveau du comité scientifique Spicmi est assurée par des collègues médicaux et paramédicaux des établissements de santé ainsi que des membres de sociétés savantes de chirurgie et d’anesthésie, et de l’Unaibode. Santé Publique France et la Haute Autorité de Santé y sont également représentés. 

Surveillance des ISO

 L’élaboration d’un nouveau système de surveillance semi-automatisée a nécessité un état des lieux national réalisé en début d’année 2019. Il a servi à identifier des établissements ayant déjà mis en place un tel système de surveillance : des visites sur site sont actuellement réalisées par notre équipe pour prendre connaissance des différentes organisations et des facteurs de réussite de l’implantation. C’est un prérequis incontournable pour, par la suite, orienter techniquement les établissements qui souhaitent s’engager dans une telle démarche (un guide d’aide à la mise en place sera fourni). Un protocole de surveillance, basé sur ces retours d’expérience et l’expertise du comité scientifique sera mis à disposition avant la fin de l’année 2019. Un outil complémentaire de surveillance connectée via le patient, concernant en particulier la chirurgie ambulatoire, est à l’étude. Les établissements intéressés seront invités à participer à une enquête pilote prévue en 2020.

Prévention des ISO

 Un programme de prévention est en cours d’élaboration avec un groupe de travail. Il pourrait s’inspirer des démarches d’implémentation promues par l’OMS (guide paru en 2018). Les premiers outils disponibles d’ici à la fin de l’année 2019 seront sur les thèmes de l’antibioprophylaxie et la préparation cutanée. Pour l’évaluation, il s’agira vraisemblablement d’une évaluation de type quick-audit. Une hiérarchisation des autres thèmes est en cours pour les années à venir sur la base des résultats de l’état des lieux, des avis du comité scientifique et du groupe de travail « Prévention ».

Une plateforme informatique dédiée au programme Spicmi intégrera les éléments relatifs à la surveillance et la prévention. Une inscription au programme sera annoncée dès que les premiers outils seront disponibles. Le site internet du CPias comporte une page dédiée à la mission Spicmi, dont le contenu est mis à jour en fonction des actualités.

>> Pour en savoir plus sur SPICMI 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Commentaires fermés pour cet article