Skip to content

Couverture vaccinale en établissements de santé

Les résultats de l’enquête menée, en 2019 conjointement par Santé publique France et la mission MATIS, sur la couverture vaccinale des professionnels de santé en établissement de santé ont été publiés le mardi 24 novembre. En synthèse ci-dessous vous trouverez  les principaux éléments de ces résultats. 

Rougeole

Pour la rougeole : la couverture vaccinale (CV) est estimée à 73%. Elle varie selon l’âge du professionnel, la profession et le type de service du professionnel et la région. Elle a augmenté  (+23 points) en comparaison aux estimations de 2009 mais avec des évolutions contrastées en fonction des professionnels.

En tenant compte des antécédents de rougeole (37% des professionnels) et des couvertures vaccinales des professionnels contre cette pathologie, il est estimé que 15% des professionnels de santé dans les établissements de santé restent à vacciner contre la rougeole.

Coqueluche

Pour la coqueluche, la CV est estimée à 54%. Elle varie principalement selon l’âge du professionnel, la profession, le sexe, le type de service, la région et la présence d’un référent vaccination dans le service et a augmenté (+33 points) en comparaison aux estimations de 2009.

Varicelle

Pour la varicelle, la CV est estimée à 26%. Elle varie selon l’âge du professionnel, la profession, le type de service et la région, et est resté relativement stable en comparaison aux estimations de 2009.

En tenant compte des antécédents de varicelle (87% des professionnels) et des couvertures vaccinales des professionnels contre cette pathologies, il est estimé que 10% des professionnels de santé dans les établissements de santé restent à vacciner contre la varicelle.

Plus de 70% des professionnels de santé se déclarent « très favorable » ou « plutôt favorable » à l’obligation vaccinale contre la rougeole et la coqueluche pour leur profession. Pour la varicelle, ce pourcentage est de 58%, mais il peut être sous-estimé du fait qu’il n’était pas précisé dans la question que l’obligation vaccinale ne serait envisagée que pour les professionnels sans antécédent de varicelle.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest