PRIMO : Campagne 2024 de surveillance des consommations de PHA en EHPAD 2022-2023

L’équipe PRIMO vous informe de l’ouverture de la surveillance nationale des consommations de Produits Hydro-Alcooliques (PHA) 2022-2023 en EHPAD et en établissements du secteur du handicap (FAM, MAS…).

Les objectifs de cette enquête sont de :

  • Réaliser un état des lieux quantitatif de l’utilisation des produits hydro-alcooliques (PHA), technique de référence d’hygiène des mains en établissement médico-social (EMS).
  • Sensibiliser les professionnels des EMS à l’utilisation des PHA par des comparaisons inter-établissements.

En 2023, la surveillance a permis d’estimé qu’1,94 frictions hydro-alcooliques était réalisée par jour de présence d’un résident d’EHPAD. Cet état des lieux permettra de connaître la fréquence du recours aux PHA puis dans un second temps d’initier des actions de sensibilisation et de prévention.

La saisie des données, estimée à 5 minutes, se fait via un formulaire en ligne auquel vous accèderez en cliquant sur le lienLa création d’un compte est nécessaire afin de renseigner les données.

Une fois le formulaire complété, l’application générera automatiquement un poster avec les résultats personnalisés de l’établissement ​sous format PDF en nombre de frictions par jour de présence d’un résident, ainsi que sa situation par rapport aux autres établissements.

Cette enquête proposée à l’ensemble des EHPAD et EMS du territoire national restera disponible jusqu’au 31 mai 2024, puis une restitution des résultats régionaux et nationaux sera faite dernier trimestre 2024.

noun_hand pointing_612644

Pour toute demande relative à la surveillance, vous pouvez vous adresser à l’équipe PRIMO à l’adresse suivante : bp-primo@chu-nantes.fr

La campagne 5 mai 2024 : les professionnels s’engagent est lancée !

Pour le 5 mai 2024, le Ministère de la Santé, Santé Publique France et le RéPias vous proposent de participer à la Campagne 5 mai 2024 du RéPias : LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ S’ENGAGENT POUR LEURS PATIENTS ET LA PRÉVENTION DES INFECTIONS ASSOCIÉES AUX SOINS.

Comme chaque année, à l’occasion de cette journée mondiale qui sensibilise les professionnels à l’importance de l’hygiène des mains, nous vous invitons à participer à un jeu concours.

L’an dernier vous avez été 101 établissements de santé à vous mobiliser !

Pour cette nouvelle édition, nous vous proposons de réitérer l’expérience autour d’un nouveau thème : Les Olympiades de l’Hygiène !

Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter la page de la campagne directement.

Les chercheurs ont la parole sur preventioninfection.fr !

La mission nationale de soutien à la prévention des infections MATIS partage avec vous les premiers résultats de la thèse de Stéphanie Bouget-Mohammedi (directrice IFSI Croix-Rouge en ARA) concernant les connaissances et modalités d’enseignement sur les précautions standard et l’hygiène des mains chez les étudiants infirmiers de première année. 

L’infographie synthétise les points clés de cette recherche. Si les modalités d’enseignements sont variées, il s’avère qu’avoir recours à un audit favorise l’acquisition de connaissances par les étudiants.

Cette recherche est l’occasion de rappeler que plusieurs outils de formation et de sensibilisation pour les étudiants sont accessibles dans la base documentaire nationale du réseau de prévention des infections. N’hésitez pas à partager avec le réseau vos outils si vous les jugez efficaces.

Le socle de compétences d’un seul coup d’œil !

La Société Française d’Hygiène (SF2H) a publié en décembre 2022 le socle commun de compétences et connaissances minimales en prévention des infections et de l’antibiorésistance pour les professionnels de santé des filières maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie, soins infirmiers.

Socle commun de compétences et connaissances minimales en prévention des infections et de l’antibiorésistance

Véritable base de travail pour tout formateur, ce document permet d’élaborer les modules de formation initiale adaptés à chacune des filières. Ce socle est à acquérir en formation initiale, à maintenir tout au long de l’exercice professionnel et peut aussi guider les actions de formation continue.

La mission nationale de soutien à la prévention des infections MATIS vous propose une infographie qui en synthétise les points principaux : un bon aide-mémoire pour s’assurer d’avoir fait le tour de la question !

SPICMI – Actualités Outils/Enquêtes/Audits 2024

SPICMI annonce plusieurs mises à jour et initiatives visant à renforcer les pratiques de prévention au sein des établissements de santé.

 

Audit Preop Version 2024 : Une nouvelle version de la grille d’audit préopératoire a été déployée en février, accompagnée d’une mise à jour complète des documents d’accompagnement, comprenant des diaporamas, des guides et une aide au remplissage. Cette nouvelle version de l’outil se concentre désormais exclusivement sur la préparation cutanée de l’opéré (PCO). Pour obtenir l’outil Excel associé, les utilisateurs sont invités à faire une demande à l’adresse spicmi.contact@aphp.fr. De plus, il est prévu qu’un nouvel outil concernant l’antibioprophylaxie (ATBP) soit développé et mis à disposition en 2025.

Promotion des bonnes pratiques : Une série de supports supplémentaires a récemment été publiée. Ces supports sont accessibles à l’adresse https://www.cpias-ile-de-france.fr/spicmi/prevention/supports.php. De plus, les utilisateurs peuvent désormais naviguer dans le menu “Mission Spicmi” pour accéder aux nouvelles pages retravaillées.

Quick-audits Preop : Les nouvelles grilles d’audit préopératoire vont être testées en conditions réelles au cours des mois de mars et avril, suivies du développement de l’outil informatique correspondant. L’objectif est de les rendre disponibles avant l’été prochain. Les professionnels de santé intéressés par la contribution aux tests sont invités à contacter l’équipe SPICMI via spicmi.contact@aphp.fr.

Radiologie interventionnelle : L’enquête de cartographie des actes et des lieux se poursuit, avec une date limite fixée au 28 juin 2024. La deuxième partie de l’enquête devrait être disponible à partir du deuxième trimestre 2024. Vous êtes encouragés à consulter les webinaires et les tutoriels spécifiques disponibles à cet effet.

Webinaires SPICMI : Voici les dates des prochains webinaires à venir avant l’été. Les thèmes seront précisés 1 à 2 semaines à l’avance. Les sessions se dérouleront toujours les mardis de 14h à 15h :

    • Mardi 2 avril
    • Mardi 28 mai
    • Mardi 18 juin

N’hésitez pas à les contacter pour plus d’informations via l’adresse :  spicmi.contact@aphp.fr

HCSP – Recommandations d’hygiène pour les locaux en situation épidémique

L’HCSP a publié un avis relatif à l’aération, à la ventilation, à l’hygiène et à l’usage des locaux pour prévenir les risques infectieux en situation épidémique exceptionnelle.

Il s’agit d’une actualisation des recommandations de son avis du 28 avril 2021 en indiquant celles à réactiver en situation épidémique exceptionnelle.

 Le responsable d’un établissement recevant du public (ERP) ou d’un local professionnel à pollution non spécifique doit s’assurer que le système de ventilation est fonctionnel et dimensionné pour atteindre une concentration en CO2 maximale de 800 ppm (plus 400 ppm par rapport à la concentration extérieure) en période d’occupation. Cela implique de vérifier que le système de ventilation peut atteindre un débit minimum de 50 m3/h/occupant, sans qu’il soit fait recours systématiquement au capteur CO2. Si l’augmentation des débits n’est pas possible ou insuffisante, la réduction de la jauge permettra d’atteindre cet objectif.

 Dans le cas de virus émergents, ou en fonction de l’agent pathogène lors d’une épidémie, un taux de ventilation plus élevé peut-être nécessaire pour réduire la transmission de la maladie par aérosol.

 Dans les ERP et locaux professionnels sans ventilation mécanique, ou dont la ventilation mécanique ne permet pas d’atteindre un débit de 50 m3/h/occupant, le HCSP recommande, la surveillance généralisée de la concentration en CO2 avec des capteurs fiables. 

Les mesures d’hygiène, d’aération et de ventilation définies durant la crise Covid-19 sont réactivées et actualisées selon les recommandations de cet avis en cas de situation épidémique liée à une maladie infectieuse respiratoire dont le contrôle est jugé nécessaire.

Découvrez la dernière lettre du signalement et les chiffres COVID 2023

Santé publique France a publié le 29 février sa lettre du signalement. Lettre du signalement (santepubliquefrance.fr)

Vous y trouverez notamment :

  • les principaux chiffres concernant les signalements de COVID-19 en 2023
  • un retour d’expérience sur des cas de tuberculose nosocomiale,  
  • une actualité sur la surveillance intégrée des infections respiratoires aigües par Santé publique France
  • une synthèse des évolutions du portail de signalement des évènements sanitaires indésirables

et d’autres informations issues du signalement !

Bonne lecture à tous !

Soins écoresponsables : Ensemble, à nous d’agir !

Le ministère du travail, de la santé et des solidarités, l’Assurance Maladie et l’Anap lancent une enquête nationale auprès des professionnels des établissements de santé et médico-sociaux et de ville pour recenser les initiatives de soins écoresponsables.
Un soin écoresponsable (ou « écosoin » ou soin « écoconçu ») concerne la prise en charge du patient. C’est un soin qui, à qualité, sécurité et pertinence égales, est moins impactant pour l’environnement.

La promotion de soins écoresponsables est un axe central de la planification écologique du système de santé.

Pour soutenir l’engagement des acteurs de terrain, ce questionnaire national est ouvert à tous et une webconférence sera diffusée le 13 juin.

Ce questionnaire contient plusieurs questions divisées en 5 rubriques et remplir cette enquête prend environ 20 minutes.
Le questionnaire est accessible jusqu’au 30 avril.

Médecins, pharmaciens, paramédicaux, soignants et représentants d’usagers ont contribué à élaborer ce questionnaire.

Un module intuitif pour trouver les outils RéPias qui vous concernent

Vous êtes professionnel de santé, en hôpital, secteur social ou en libéral ? Vous êtes un patient, un représentant d’usagers ? Ou un spécialiste de la prévention des infections ? Ou encore un directeur ? Vos besoins ne sont pas les mêmes !

Le RéPias comporte cinq missions nationales et depuis 5 ans de nombreux outils pratiques ont été mis à disposition.

Sur ce constat, les équipes des 5 missions nationales PRIMO, SPARES, SPICMI, SPIADI et MATIS, vous proposent en ce début d’année un outil de recherche personnalisé pour identifier rapidement les outils du RéPias en fonction de vos besoins. 

Exemple d’arborescence pour aller droit au but

En quelques clics trouvez et découvrez l’ensemble de l’offre disponible !

MATIS – Le jeu sérieux I.control

Connaissez-vous le jeu sérieux I.control ?

Développé par la mission nationale MATIS, ce jeu s’adresse tant aux professionnels de santé séniors qu’aux étudiants en santé et au grand public.

Dans un monde futuriste, incarnez un patient ou un médecin qui évolue dans trois univers : un établissement de santé, le monde du médico-social ou les soins de ville. Faites-face à des situations cliniques et prenez les bonnes décisions pour passer les niveaux et peut-être devenir maître des précautions standard, ces précautions qui évitent de se contaminer et de contaminer les autres. Saurez-vous éviter les contaminations et les infections ?

Le volet patient permet aux usagers et visiteurs de prendre conscience des réflexes à adopter quand on est hospitalisé, qu’on vient rendre visite à un proche ou quand on se rend dans un cabinet de ville.

N’hésitez pas à afficher dans votre salle d’attente l’affiche avec le QR code donnant accès à l’application smartphone  Cette application est gratuite et sans publicité ni collecte de données personnelles.

Le volet patient peut permettre aux professionnels et étudiant de réviser les consignes à donner à leurs patients et à leurs familles. Le jeu est accessible soit en se connectant à l’espace numérique de travail de preventioninfection.fr, soit en application smartphone. Si votre université, hôpital, ou école, dispose d’une plateforme moodle, le jeu peut être positionné directement sur votre espace numérique de travail. Pour cela, n’hésitez pas à consulter la méthodologie pour les formateurs et à contacter l’équipe MATIS.